Habiter en Terriens à l’Anthropocène

Dominique Bourg, philosophe, École Polytechnique de Lausanne, vice-président Fondation Nicolas Hulot
Discutant : François Gemenne, géopoliticien de l’environnement, Sciences Po Paris, Université de Liège

Mardi 16 mai 2017 | BIBLIOTHÈQUE DÉPARTEMENTALE des Bouches-du-Rhône | 18h

Loin des rêves de transhumanisme et de vie extra planétaire, c’est sur la Terre qu’il nous faut habiter.

Il est cocasse de devoir le rappeler en ces temps de transhumanisme, mais nous n’avons d’autre planète habitable en masse et sur la durée que la Terre. Sur Mars le voyage serait très long (sic) et il faudrait des milliers ou centaines de milliers d’années pour terraformer cette planète – une donnée difficile à évaluer sans retour d’expérience. Il en est sans doute d’autres planètes habitables dans le vaste univers, mais au mieux à quelques centaines des milliers, voire de millions d’années-lumière… Quant à aller chercher des métaux sur la Lune, il convient de s’interroger sur l’énergie et les matériaux eux-mêmes nécessaires à un tel pont aérospatial… Nous sommes ainsi voués à habiter la Terre, mais une Terre désormais irrémédiablement appauvrie en ressources et probablement plus hostile, en raison ne serait-ce que du dérèglement climatique en cours. Comment dès lors habitons- nous ?

dominique-bourg-libre-de-droit-et-sans-copyright_cropPhilosophe français Dominique Bourg est professeur à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne. Il enseigne également à l’École Polytechnique fédérale de Lausanne et à Science Po Paris. Ses axes de recherches concernent l’éthique du développement durable, la construction sociale des risques, le principe de précaution, et la démocratie participative. Vice-président de la Fondation Nicolas Hulot, il milite pour le principe de décroissance.

Bibliographie (sélection) : Science, conscience et environnement. Penser le monde complexe, Puf, 2016 ; Les nouveaux modes de vie durables. S’engager autrement (co-dir.), le Bord de l’eau, 2016 ; Dictionnaire de la pensée écologique (co-dir. avec Alain Papaux), Puf, 2015 ; Du risque à la menace. Penser la catastrophe, PUF, 2013 ; Pour une 6e République écologique (dir.), Odile Jacob, 2011 ; Crise écologique, crise des valeurs ? Défis pour l’anthropologie et la spiritualité (co-dir. avec Philippe Roch), Labor et Fides, 2010 ; Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique (avec Kerry Whiteside), Seuil, 2010.

 

Francois GemenneSpécialiste des questions de géopolitique de l’environnement, François Gemenne est directeur exécutif du programme de recherche interdisciplinaire « Politiques de la terre à l’épreuve de l’anthropocène » à Sciences Po (Médialab). Il enseigne les politiques d’environnement et les migrations internationales à Sciences Po Paris et Grenoble, et à l’Université Libre de Bruxelles. Ses recherches sont essentiellement consacrées aux migrations et aux déplacements de populations liés aux changements de l’environnement, notamment aux catastrophes naturelles, ainsi qu’aux politiques d’adaptation au changement climatique.

Bibliographie (sélection) : La guerre du climat, Les liens qui libèrent, 2016 ; Atlas des migrations environnementales, Presses de Sciences Po, 2016 ; Géopolitique du changement climatique, Armand Colin, 2015 ; Controverses climatiques, science et politiques, avec E. Zaccai et J.-M. Decroly, Presses de Sciences Po, 2012 ; Anticiper pour s’adapter, avec L. Tubiana et A. Magnan, Pearson, 2010