LE VIVANT, LE JARDINIER :
LE PARTAGE DE LA SIGNATURE

Gilles Clément, Paysagiste

13 FÉVRIER 2018 – Bibliothèque de l’Alcazar, Marseille

14h Atelier Philo enfant
15h Conférence ABÉCÉDAIRE (7-14 ans) : La vie au jardin
18h Conférence : Le vivant, le jardinier : le partage de la signature
19h30 Apéro Mundi

Atelier en amont : 10 février
11h30 Atelier Philo Adulte animé par Les Philosophes Publics
sur inscription : 07 82 41 11 84

Entrée libre – Réservation conseillée
Voir Infos pratiques

Au programme de la journée [LES GRANDS FORMATS DE L’ALCAZAR]

Le jardin n’est pas un décor. Il répond aux règles de composition définies par les intentions du projet mais il est avant tout un territoire privilégié de l’accueil au vivant.
En ce qui me concerne le vivant m’a mené au jardin et non l’inverse. J’y suis entré par le monde surprenant des insectes. Les observer suffit à s’étonner : agilité, couleurs, musiques. Les étudier ouvre le regard sur les plantes et les animaux auxquels ils sont associés : les insectes obligent à admettre l’existence et l’extrême nécessité fonctionnelle d’un « écosystème » sans que le mot ne soit prononcé.
Un jardin est une construction, un dessin, un ensemble de formes et d’équilibres entre l’ombre et la lumière qui se transforme avec le temps. Les énergies naturelles de l’écosystème ne cessent de redessiner le jardin. Les insectes et tous les autres êtres vivants y participent.
Le Vivant dans tous ses états (l’écosystème), nous oblige à concevoir l’espace du jardin comme un territoire privilégié du partage de la signature où l’ensemble des êtres en place joue un rôle bien supérieur à celui que se donne le concepteur. Celui-ci n’est qu’un initiateur du projet. Tout le reste dépend du vent, des oiseaux, des abeilles, des musaraignes, des vers de terre, des champignons, des bactéries….et, bien sûr, du jardinier, à la condition que celui-ci accepte ce partage.
Quel est le jardin de demain ? A-t-il besoin d’un jardinier ?

Gilles Clément est un jardinier-paysagiste de renommée internationale. Il est professeur émérite à l’École Nationale Supérieure du Paysage à Versailles (ENSP) et a été titulaire de la Chaire de Création artistique au Collège de France (2011-2012). Théoricien du jardin, écologiste humaniste engagé, ses réflexions s’articulent autour de quatre grands concepts : le Jardin en mouvement, le Jardin planétaire, le Tiers-paysage et le Jardin de résistance.
Il a conçu et créé de nombreux jardins publics comme le Parc André Citroën et le Jardin du Quai Branly à Paris, les Jardins du Roi à Blois, les Jardins de Valloires dans la Somme, le Parc Henri Matisse à Lille, ou encore le Jardin des Méditerranées au Domaine du Rayol.
Bibliographie (sélection) : Le Jardin en mouvement, 6e éd., Sens & Tonka, 2017 ; Abécédaire, avec G. A. Tiberghien, Sens & Tonka, 2015 ; Jardins, paysage et génie naturel, Collège de France/Fayard, 2012 ; Manifeste du Tiers-paysage, Sujet Objet, rééd. augmentée, Sens & Tonka, 2014 ; Le Jardin planétaire, avec C. Eveno, L’Aube, 1997