Choisir la forêt.
Parcours animistes en Béringie

Nastassja Martin, anthropologue

Conférence présentée par Baptiste Morizot, philosophe et suivie d’un Apero Mundi
SAM 01 DÉC 2018 – 16h – MARSEILLE, FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

Réservation conseillée > ici


Les sociétés indigènes du Grand Nord sont aujourd’hui confrontées à des métamorphoses sans précédent. En Alaska et au Kamtchatka, Gwich’in et Even font face à des dérèglements climatiques drastiques, ainsi qu’à des politiques étatiques brutales. Pourtant, certains clans familiaux résistent. Dans la réponse qu’ils proposent au monde tel qu’il advient, ils restaurent un animisme que l’on croyait perdu : en repartant dans les bois, ils choisissent de reprendre le dialogue avec les êtres de la forêt, et questionnent en ce sens notre propre relation à la terre.

Nastassja Martin est anthropologue, spécialiste des populations arctiques. Chercheure à l’EHESS, elle a conduit sous la direction de Philippe Descola des travaux de recherche en Alaska sur le peuple de chasseurs-cueilleurs Gwich’in. Elle mène actuellement des travaux de recherche comparative au Kamchatka, sur l’autre rive du détroit du Béring, où elle vient de réaliser un documentaire pour ARTE. Son premier ouvrage a connu un grand succès critique, la parution du second volet consacré aux Even du Kamchatka est prévue pour 2019.
Bibliographie : Les Âmes sauvages. Face à l’Occident, la résistance d’un peuple d’Alaska, La Découverte, 2016.