Bernadette Bensaude-Vincent, GRAND FORMAT DE L’ALCAZAR

Conférence Abécédaire® , conférence, Apero Mundi

ateliers philo en amont des conférences – tout public

Bernadette Bensaude-Vincent, historienne et philosophe des sciences et des techniques

SAM 07 MARS – 11H30 – BIBLIOTHÈQUE ALCAZAR, MARSEILLE
Temps de la nature, temps des techniques – atelier philo + 15 ans animé par Les Philosophes publics

JEU 12 MARS – DE 14H à 21H – BIBLIOTHÈQUE ALCAZAR, MARSEILLE
14H Temps, nature et environnement– atelier philo 7/12 ans
15H Le carbone et l’histoire humaineconf. Abécédaire® – tout public + 7 ans
18H Les multiples temporalités du carboneconf., Apero Mundi – tout public + 15 ans

Entrée libre
Ateliers philo et conférence Abécédaire® sur inscription
atelier philo adultes SAM 07 mars 07 82 41 11 84 ou info@opera-mundi.org
atelier philo 7/12 ans et conférence Abécédaire® dgac-jeunesse-bmvr@marseille.fr
INFOS PRATIQUES


Bernadette Bensaude-Vincent, profes­seure émérite de philosophie à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, consacre ses recherches à l’histoire et la philosophie des sciences et technosciences, ainsi qu’aux rapports entre science et public. Elle siège dans plusieurs comités d’éthique et elle est membre de l’Académie des technologies.

Bibliographie sélective :  Carbone. Ses vies, ses œuvres, Seuil, 2018 ; Fabriquer la vie, Seuil, 2011 ; Les vertiges de la technoscience, La Découverte, 2009 ; Faut-il avoir peur de la chimie ?, Seuil, 2005.

15H Le carbone et l’histoire humaine – conférence Abécédaire® + 7 ans

C comme Cycle, D comme Diamant, V comme Voyage interstellaire ou V comme Vie… Les débats sont lancés !

Se pencher sur les vies du carbone, c’est découvrir un monde insoup­çonné relié aussi bien aux roches, qu’aux océans et aux vivants. Enfants et adultes sont invités à échanger et rencontrer une grande philosophe et historienne des sciences,  une formidable passeuse de savoirs !

18H Les multiples temporalités du carbone

À l’heure où l’on parle de décarboner, où l’on désigne le carbone comme le vilain qu’il faut éliminer, il n’est pas inopportun de rappeler que le carbone a plusieurs existences. Tantôt dur quand il est sous forme de diamant, il est un symbole de durabilité, une promesse d’alliance capable de résister à tous les assauts du temps comme aux vicissitudes de la fortune. Tantôt friable sous forme de graphite à la pointe de nos crayons, il s’efface d’un coup de gomme.

Le carbone a aussi plusieurs rythmes dans son sac. Grâce à sa faculté de nouer des liaisons avec d’autres éléments, il circule à travers les roches, les océans, les vivants.

En suivant les chemins empruntés par le carbone depuis sa formation dans l’espace interstellaire, ses longues haltes dans la lithosphère et ses voyages incessants dans la biosphère, Bernadette Bensaude-Vincent montre qu’il bouscule la vision commune de la flèche du temps qui s’accélère au point de conduire à l’effondrement. Le carbone invite plutôt à composer avec des temporalités hétérogènes. Et vu les durées impliquées dans les grands mécanismes régulateurs du cycle du carbone, il faut s’inquiéter non seulement des générations futures d’humains mais aussi des espèces futures qui risquent de disparaître avec lui.

Conférence suivie d’un Apero Mundi