ACCÉLÉRATION ET DÉSYNCHRONISATION,

CONCEPTS CLÉS D’UN DIALOGUE GLOBAL

 HARTMUT ROSA, sociologue


SAM 27 MARS 2021 – 17 H – Bibliothèque Alcazar, Marseille

Conférence et Apero Mundi – Entrée libre dans la limite des places disponibles  INFOS PRATIQUES

 

Pourquoi le temps paraît-il si court pour les individus modernes ? Agents dynamiques de la modernité, croissance et accélération imposent un rythme frénétique à nos sociétés et ont des effets difficilement soutenables. Quels remèdes envisager pour faire face à cette accélération globale ?

« Pourquoi le temps parait-il toujours court pour les individus modernes ? Pourquoi en manquent-t-ils toujours ?

La réponse se trouve dans la structure de base de la société moderne où croissance et accélération sont censés un rôle dynamique essentiel pour sa reproduction et sa stabilité. Ces notions de croissance et d’accélération servent bien plus à maintenir un statu quo qu’à l’améliorer. En effet lorsque les côtés sombres d’une dynamisation toujours plus accrue deviennent plus apparents, les espoirs de progrès qui y sont associés s’évanouissent. Cela donne lieu à la perception de ce que Hartmut Rosa désigne par « rasender Stillstand » : l’individu, sommé d’aller toujours plus vite, d’être innovant, créatif, original… en finit par oublier l’idée pour laquelle il se mobilise.

Les conséquences induites par le rythme de la modernité tardive induit sont multiples. Surpassant les écosystèmes dans leur capacité de reproduction des matières premières et de dégradation des polluants, il épuise aussi les ressources psychologiques des sujets qui se sentent menacés par le burn-out. D’un point de vue politique, il sape l’autocontrôle de la société qui caractérise la démocratie dont l’exercice demande et prend du temps.

Quels remèdes envisager ? Une simple « décélération » n’est ni possible, ni souhaitable : que tout reste en l’état et ne progresse qu’un peu plus lentement, s’avère être une idée illusoire. Pour Hartmut Rosa, sans une transformation économique, politique et culturelle radicale, le problème du temps ne peut être résolu ! »

 

Sociologue et philosophe allemand, Hartmut Rosa enseigne à l’université Friedrich-Schiller d’Iéna. Dans la lignée de l’École de Francfort et du philosophe Axel Honneth, il développe une réflexion particulièrement stimulante pour repenser notre relation au monde.

Son analyse critique des mécanismes temporels et culturels de notre modernité mettent en relief l’accélération sociale et les phénomènes d’aliénation de nos sociétés. Il plaide pour une société fixant des limites à un monde aujourd’hui toujours plus disponible, nous privant paradoxalement de toute résonance avec lui.

Accélération : une critique sociale du temps, La Découverte, 2010 ; Aliénation et accélération : vers une théorie critique de la modernité tardive, La Découverte, 2012 ; Résonance : une sociologie de la relation au monde, La Découverte, 2018 ; Remède à l’accélération, Philosophie magazine, 2018 ; Rendre le monde indisponible, La Découverte, 2020.

 

[GRAND FORMAT DE L’ALCAZAR], PROGRAMMATION LIÉE :

ATELIER PHILO ADULTES 11H30

ATELIER PHILO JEUNE PUBLIC 14H

CONFÉRENCE JEUNE PUBLIC 15H


EN COLLABORATION AVEC LES [BIBLIOTHÈQUES DE MARSEILLE], EN PARTENARIAT AVEC LE [GOETHE-INSTITUT] ET LE [CONSULAT GÉNÉRAL DE LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE D’ALLEMAGNE] À MARSEILLE