L’OCÉAN FACE À L’IMPACT HUMAIN

CATHERINE JEANDEL, océanographe


MAR 11 MAI 2021 – 19H – Médiathèque La Passerelle, Vitrolles – Entrée libre sur inscription 
INFOS PRATIQUES

Conférence et Apero Mundi

Le fonctionnement du couple océan/atmosphère, stabilisé depuis 8000 ans, subit un déséquilibre très contrasté selon les régions du monde. Évaporation, désalinisation, montée progressive du niveau de la mer, acidification des eaux … pour Catherine Jeandel, il est urgent d’agir, en Méditerranée notamment.

«  L’océan, qui donne à notre planète sa couleur bleue lorsqu’on la regarde depuis l’espace, subit de plein fouet l’impact de l’homme.
L’augmentation du gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère perturbe le fonctionnement du couple « océan/atmosphère » qui s’était stabilisé depuis 8000 ans environ, et avec lui la circulation océanique. Le déséquilibre s’exprime de façon différente selon les régions du monde : évaporations plus importantes en Méditerranée, désalinisation des eaux aux hautes latitudes par la fonte des glaces ou dans le Pacifique Ouest par intensification des pluies. De même, la montée progressive du niveau de la mer, mesurée très précisément, est très contrastée d’un bout à l’autre du globe.
Cette augmentation de CO2 atmosphérique a une autre conséquence, tout aussi inquiétante : l’acidification des eaux de surface avec des effets potentiellement dramatiques sur les algues et animaux à coquille calcaire (comme les huitres par exemple), car le calcaire se dissout en milieu acide. Ces organismes sont à la base de notre alimentation…il est urgent d’agir.
L’exposé fera le point sur l’état des connaissances sur ces questions relatives au changement climatique et à la pression de l’homme… un zoom sur la Méditerranée sera proposé.  »

 

Catherine Jeandel est directrice de recherche au CNRS, au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (LEGOS) à Toulouse. Ses travaux, reconnus au plan international, portent sur la géochimie marine et les mécanismes qui déterminent le fonctionnement de l’océan, en particulier les interactions continents-océans. Elle a coordonné un projet mondial d’exploration géochimique des mers intitulé GEOTRACES geotraces.org. Très impliquée dans la médiation scientifique, elle est à l’origine du Train du climat qui a sillonné la France en 2015, à l’occasion de la COP21.

L’eau à découvert, dir. avec Agathe Euzen et Rémy Mosseri, CNRS éd., 2015 ; L’énergie à découvert, dir. avec Rémy Mosseri CNRS éd., 2013 ; Le climat à découvert, dir. avec R. Mosseri, CNRS éd., 2011 ; De la pêche à pied à la circulation océanique, Gallimard – Audio, 2008.

 


EN COLLABORATION AVEC LES [MARDIS DE LA PASSERELLE]