Pour son deuxième cycle de conférences, Opera Mundi invite chacun à questionner le monde pluriel que nous habitons.

Les évolutions de notre époque interrogent notre manière d’habiter la terre, et plus largement le monde dans lequel nous vivons et agissons. « Habiter » n’est-ce pas être hôte – dans les deux sens d’invité et d’invitant – c’est-à-dire à la fois habitant et abritant d’un monde, de mondes multiples et divers ? Comment accueillir et être habité par la diversité de plusieurs mondes ? De quel(s) monde(s) sommes-nous les hôtes ?

Comment habiter cette terre et accueillir les bouleversements qui y sont à l’œuvre ? Comment habiter cette « pellicule » sur laquelle nous vivons, faite d’un ensemble d’espaces connectés, de territoires où s’exerce un système de relations complexes entre les espèces ? Comment habiter ce monde réseau, où interagissent enjeux écologiques, économiques, politiques et sociaux ? Comment passer d’un monde d’hostilité et d’exclusion à un monde d’échange et de construction ?

Comment habiter ce monde – co-habiter ces mondes ?